SOUNDCRAWLER : "The Dead-End Host"

par Christophe Z. Darras
0 commentaire
Mar
29
2015

Quand t'es dans le désert depuis trop longtemps, quelques mirages peuvent te dire de faire demi-tour. Tu peux ne pas les écouter et progresser dans la fournaise, jusqu'à croiser au détour d'une dune la route de ces cinq échappés de... Mad Max ? Pitch Black ? Peu importe... ils se nomment SOUNDCRAWLER. « The Dead-End Host » est leur deuxième album.
Neuf titres enregistrés sous le cagnard, brûlants comme l'air et le sable du désert. Soleil de plomb et notes en fusion. Fort d'un concept dont une bonne part est laissée à l'imagination de l'auditeur, le quintet mêle stoner et grunge à l'image du premier single, « Raiders », qui sur l'album évoque d'entrée autant QOTSA qu'ALICE IN CHAINS, tandis que « Burning scales » qui lui succède rappelle SOUNDGARDEN. L'instrument qui souffre le plus de la canicule est la basse. Elle groove, elle fond, elle se répand, elle enrobe, elle englobe. Le son est chaud. Très chaud. Articulé autour de deux parties qui s'achèvent dans le calme, l'une (Part 1 « Wandering ») avec le bluesy et hypnotique « Long Coma Slow », l'autre (Part 2 « Awakeing ») avec l'instrumental acoustico-électrique « And All The Seconds Left », « The Dead-End Host » évite subtilement l'insolation. Enchaînant riffs étouffants et longs solos fondus, le groupe quitte la piste à l’improviste pour rejoindre quelques oasis rafraîchissantes, comme sur les breaks de « The Plastic Truth » ou « Infinite Genocide ».
Séduit par le son de ces nomades, Guillaume "KLONE" Bernard est venu leur filer un petit coup de main. Faut-il voir son influence sur ces quelques intonations qui rappellent parfois Yann Ligner, ou encore ces atmosphères et riffs nerveux tout en retenue que l'on trouve par exemple sur « Burning Scales », « Souls From The Trash », ou « Civil » passé son intro dissonante ?
Par son efficace et convaincante originalité, SOUNDCRAWLER vient de sortir un album qui évite les sables mouvants et laisse augurer d'un avenir radieux. Le metal hexagonal vient-il de trouver son Frank Herbert ?

en savoir plus sur…

partager

0 Commentaire


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager