Le metal français en 10 cartes collector hors commerce signées Red Bull

par Guillaume B. Decherf
0 commentaire
Nov
03
2015

Vous avez toujours regretté que Panini, dans ses grandes heures, ne commercialise pas un album spécial "hard-rock" avec les vignettes de tous vos chéris en cuir clouté ? Mais bon, Panini en même temps, ça rimait plus avec Platini qu'avec Ozzy & Tony et c'était du petit format. Alors même si vous avez bien grandi, rassurez-vous, l'outrage est à présent à demi réparé. A demi, car la tentative se limite à la scène française et que c'est du virtuel. Toujours est-il qu'à l'occasion de la Red Bull Music Academy qui se tient jusqu'au 27 novembre à la Gaîté Lyrique à Paris, la marque de boissons énergisantes a commandé des papiers sur divers aspects de la musique française à quelques journalistes (dont votre bien dévoué, mais pas ce papier-ci).

Lelo Jimmy Batista, red chef de Noisey, la branche musicale online only de Vice, associé à l'illustrateur bordelais Mathieu Freak City, ont donc réalisé une enthousiasmante série de dix cartes consacrées à la scène hard/metal française, de TRUST à GOJIRA en passant par LOUDBLAST, YEAR OF NO LIGHT ou SATAN JOKERS. Des illustrations flashy qui dépeignent, façon superhéros du quotidien, les aventuriers du metal d'ici (gros boulot d'illustr' mais je ne vous le détaille pas, vous l'avez devant les yeux). Certes, objecteront les fâcheux, dix cartes pour 35 ans d'activisme, c'est peu. Mais il fallait tailler dans le vif et comme chez Noisey, on est plus COBRA ou BLOCKHEADS que VULCAIN ou ADX, forcément, il y aura des manquants, des pertes, des casualties of war restés les tripes à l'air dans la boue du no man's land qu'a souvent été le metôl made in France. Mais pour les dix heureux élus, célébrés en détail sur la longueur d'une carte de tarot, c'est une réussite. Tous leurs faits et gestes sont condensés en deux feuillets pointus et parfois légèrement ironiques dans les intitulés ! On croisera même, entre BLUT AUS NORD et MASSACRA, des trucs connus de sa mère comme SOGGY, éclos à Reims en 1978 et redécouvert par hasard en 2008 – soit !

Enfin – cry, lover cry ! – si une série limitée de 100 vraies séries de dix cartes sera émise en fin de semaine pour quelques happy few (c’est-à-dire hélas pas vous), Red Bull ne les commercialisera pas. Et ses concepteurs qui ont créé le jeu à la hâte en quatre ou cinq jours n'entendent pas non plus lui donner de suite en se penchant sur les oubliés du sort (BLASPHÈME, SORTILÈGE, WARNING, AGRESSOR, MERCYLESS, KLONE, ADX, TIPSY WIT, les MASS même… vous complèterez la liste). C'est un one-shot et c'est aussi bien comme ça…

A découvrir ici même.

partager

0 Commentaire


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager