partager

GIRLS FROM HELL Les filles du Download France - Jour 3

par AnneM
1 commentaire
Jun
12
2016

Le ciel est couvert et le Download essuie quelques belles averses qui nous font rapidement patauger dans la gadoue. Beaucoup moins évident de trouver des candidates à l'interview par ce temps-là, d'autant que le bruit de la pluie peut devenir assourdissant. Quatre irréductibles ont bravé le mauvais temps pour répondre à nos questions.



 

Dimanche Jour 3

Hélène : 32 ans de Saint Alban du Rhône, cuisinière.

Qu'est ce que tu écoutes comme musique et quels sont tes groupes préférés ?
Hélène :
J'écoute du metal et j'aime DIO, GAMMA RAY, CADAVERIA, IRON MAIDEN et BLACK SABBATH..

Est-ce que tu vas souvent à des festivals ou des concerts ?
C'est mon premier festival mais je vais à beaucoup de concerts. Dernièrement, j'ai fait GAMMA RAY à Paris et Lyon et BEHEMOTH à Lyon.

Comment vis-tu le fait d'être dans un milieu essentiellement masculin ?
Tout le monde s'en fout ! En fait il n'y a pas de différence et franchement je ne m'en étais pas aperçue, même si c'est vrai qu'il y a peu de nanas. Après, le tout est de savoir s'imposer que tu sois un mec ou une nana.

Tu es venue pour qui au festival ?
MAIDEN et MEGADETH.

Et du coup, tu en penses quoi de ton premier festival ?
L'orga est terrible. Pour une première je suis ravie. Il y a de la boue partout à cause de la pluie mais c'est génial. La bouffe est bonne et l'ambiance géniale.

Comment tu en es venue à écouter du metal ?
Maman écoutait BLACK SABBATH et DEEP PURPLE, Johnny aussi. Je suis tombée dedans. Plus tard, je suis tombée amoureuse de Ronnie James Dio et c'est par lui que j'ai découvert le metal.

Et comment ça se passe avec ton entourage ?
Ils ont l'habitude. J'ai fait découvrir d'autres groupes à ma maman, ma fille va à l'école avec des tee-shirt metal. Elle a douze ans et elle est allée faire la photo de classe avec le tee-shirt de KREATOR. Elle a pourri fièrement la photo (rires).
Les autres parents ont du mal à nous accepter, on ne passe pas trop, ma fille comme moi. Malgré ça, je fais partie du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de ma commune et je fais du théâtre aussi, dans la troupe d'Isabelle Roger, Les Scotchés. J'ai toujours des personnages méchants ou complètement tarés. C'est génial !


Ndlr : l'interview d'Hélène s'est passée au plus fort de l'averse sur le Download, à tel point qu'il nous était difficile de nous entendre. Au moment de faire la photo, Hélène me dit : « Attends, on va pas faire la photo sous le parapluie, emmitouflée dans la cape. ». Et là, elle se lève, enlève son blouson pour me montrer ses tatouages et pose debout, droite sous l'eau, devant la scène. L'averse faiblit et s'arrête, petit moment hors du temps. (ci-dessus)



Stitch Core : 30 ans de Tours, ébéniste.

Qu'est-ce que tu écoutes comme musique et quels sont tes groupes préférés ?
Stitch Core :
Du metal au sens large, plus particulièrement LAMB OF GOD, DEVIL DRIVER, SICK OF IT ALL.

Quel groupe en particulier t'as attirée au Download ?
RAMMSTEIN ! Je ne peux faire qu'un jour de festival et je voulais vraiment les voir.

Que penses-tu du Download ?
On est entre métalleux, l'ambiance et bonne , même si je n'ai pas trop le temps de juger en un jour.

Est-ce que tu vas souvent à des concerts ou des festivals ?
Oui, je suis une adepte. La semaine prochaine je vais voir SICK OF IT ALL en concert parce que je ne peux pas faire le Hellfest qui reste la référence en festival metal en France.

Comment tu vis le fait d'évoluer dans un milieu très masculin au sein de la communauté metal ?
Je suis l'une des références nana parmi les slameurs. Je slame avec mon chapeau que j'ai d'ailleurs perdu aujourd'hui et on me prend souvent en photo. Après, que tu sois mec ou nana, il faut savoir s'imposer dans ce monde-là. Les mecs n'aiment pas les fillettes, ils aiment les filles qui ont des couilles !

Comment ça se passe avec ton entourage ? Ils savent ce que tu écoutes ?
Ma famille est au courant mais ce n'est pas pour ça qu'ils aprécient ce style de musique.

Et comment tu as découvert le metal ?
A 23 ans, j'ai commencé mes études d'ébéniste. J'étais la seule nana et les mecs n'écoutaient que du metal. Ça m'a donné l'envie de découvrir ce milieu.

Une anecdote qui te serait arrivée en concert ?
En 2012, un mec a essayé de me prendre comme un pack de bière sur HEAVEN SHALL BURN. Je lui ai foutu une patate dans sa gueule et ça a été filmé par Arte Live. Ce n'est pas parce qu'on slame et qu'on est une nana qu'il faut se laisser faire.



Elo : 34 ans et demi (rires) de Pontoise, agent de booking chez Epic Tour.

Qu'est ce que tu écoutes comme musique et quels sont tes groupes préférés ?
Elo : Du punk et du metal. Mes groupes préférés sont LOFOFORA et PORN QUEEN. Aujourd'hui j'ai découvert RIVAL SONS et j'ai adoré. C'est ma première claque du weekend.

Comment et quand as-tu découvert le metal ?
Ça a été une rencontre assez tardive, vers l'âge de 25 ans. J'avais une une copine qui évoluait dans ce milieu et on avait monté une asso, O'Stand, de prévention santé dans les salles de concert. De fil en aiguille, on a rencontré des groupes français comme LOFOFORA, MASS HYSTERIA...
Du coup, j'ai rencontré mon amoureux et il m'a fait découvrir le reste. Ado, j'étais fan de MARCEL ET SON ORCHESTRE !

Est-ce que tu vas à beaucoup de festivals et de concerts et que penses tu du Download ?
Oui, j'en fais beaucoup. Vendredi et samedi, j'ai trouvé que c'était trop dark au niveau des groupes à découvrir. Par contre, j'ai aimé les têtes d'affiche. Du coup, c'est aujourd'hui que j'ai vraiment fait des découvertes avec RIVAL SONS et THE STRUTS. Ces derniers sont bien musicalement, mais le chanteur parle un peu trop entre les chansons.

D'après les sondages, il semblerait qu'il y ait environ 20% de femmes sur le Hellfest. Est-ce quelque chose qui t'as interpellée ?
C'est pas vrai ! J'y suis allée enceinte de 6 ou 7 mois avec un petit bonhomme dans le bide, de loin mon meilleur Hellfest. J'y avais croisé plein de femmes enceintes, comme ici d'ailleurs. Et les gens étaient excessivement gentils. En fait je suis choquée par ce chiffre. Je pensais qu'il y en avait plus, genre 35%. J'ai plein de copines qui aiment le metal, ma boss comprise. Je travaille aussi dans une école Montessori et on en a parlé lors de mon entretien.

Dans ton entourage, comment les gens apréhendent le fait que tu écoutes du metal, ils sont au courant ?
Oui et ils cautionnent. Ma grand-mère est une ancienne communiste qui a des compil de metal. Mes parents n'en écoutent pas du tout, ça a sauté une génération. Par contre, mon fils de deux ans et demi n'attends qu'une chose, venir avec papa et maman en festival. Lorsque j'ai dit à ma grand-mère que j'allais à un concert de metal, elle m'a dit: tu as trop de chance. Je veux venir !

Dans ta vie de tous les jours, tu gardes le même look ?
Oui dans l'ensemble, mais pas complètement à l'école. Je fais attention aux enfants. Sinon, oui.

Un truc drôle ou sympa qui te serait arrivé ?
Ecouter du punk, TOY DOLLS, enceinte et kiffer comme jamais. Et je viens de sauter dans une flaque d'eau avec une copine, au Download !


Hell Haine : 39 ans de Paris, responsible billeterie. (l'ayant croisée à plusieurs reprises, sa photo a été réalisée la veille, au sec )

Quels sont tes styles de musique et tes groupes préférés ?
Hell Haine ( qui roule de grand yeux ) :
Il y en a trop, c'est impossible de choisir. J'aime le rock c'est sûr mais tellement d'autres choses. J'adore Lenny Kravitz, mais aussi AC/DC et MUSE entre autres...

Comment tu es venue à écouter du metal ?
J'écutais Kravitz dans les années 90, puis je me suis mise au metal vers 95 pendant les années lycée avec METALLICA, MOTÖRHEAD, AC/DC et FAITH NO MORE que je réécoute depuis l'année dernière, après une longue pause, suite au Hellfest. J'écoutais aussi AEROSMITH et GUNS N' ROSES à l'adolescence et je les adore toujours autant. J'ai découvert MUSE il y a trois ans et j'aime beaucoup, même si c'est plus calme.

Tu es venue seule ?
Non, avec un pote avec qui je vais très souvent à des concerts.

Justement, quels sont tes derniers concerts, ceux que tu as le plus aprécié ?
J'en fait vraiment beaucoup, à certains moments quasi tous les jours. Dans les derniers qui m'ont marquée, il y a AC/DC à Marseille, DEATH DTA au Divan du Monde et le MOSH FEST de Montpellier. Et puis MÖTLEY CRÜE, une découverte énormissime pour moi, le jour de leur dernier concert à Los Angeles le 31 décembre 2015.

Tu te souviens de ton premier concert ? C'était qui ?
C'était NIAGARA, du côté de Strasbourg, j'avais 6 ans !

Et ici, tu es venue voir qui spécialement ?
BIFFY CLYRO.

Comment tu voies le fait qu'il y ait peu de femmes dans le metal ?
Je n'ai jamais eu cette impression, ce sentiment là. En fait il y en a beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais sur les concerts que j'ai fait. Il y en avait pas mal au Mosh Fest. J'ai fait mon premier Hellfest l'année dernière et j'ai eu le sentiment que les mecs faisaient vachement attention aux nanas en apportant leur aide pour circuler, nous relever quand on se casse la gueule, nous laisser la priorité au bar alors que l'image que véhicule le métalleux n'est pas du tout réaliste.

Dans ton entourage, comment ça se passe ? Il savent ce que tu écoutes ?
Oui, bien sûr qu'ils sont au courant. A part ma mère, ils en écoutent aussi, comme au bureau avec certaines de mes collègues. Mon entourage est très ouvert musicalement.

Une anecdote au sujet de l'un de tes nombreux concerts ?
Le fameux dernier concert de MÖTLEY CRÜE à Los Angeles, la batterie montée sur rails est tombée en rade. Tommy Lee est resté coincé 10 mn la tête en bas. C'était ENORME !!!

- On a recroisé Hell Haine à la fin du Download -

Alors, BIFFY CLYRO, c'était comment ?
Même si je suis venue au départ pour BIFFY, que j'adore, j'ai trouvé qu'ils étaient un peu trop haut en tête d'affiche pour ce festival là. La scène était un peu trop grande pour eux. Dommage, c'est bien ce qu'ils font, mais ce n'est pas assez metal et pas assez connu chez nous pour cette place là. Mais bon, c'est la première fois que je les voyais et j'ai vraiment kiffé ! Et puis, j'ai découvert KORN et j'ai vraiment bien aimé. Un mélange de MANSON et de DEPECHE MODE, tout ce que j'aime !

Et qu'as tu pensé du Download ?
C'était cool, bon public, donc bonne ambiance. Il y a eu des difficultés au niveau de l'organisateion le premier jour, qui se sont réglées ensuite. La programmation était inégale selon les jours, mais c'est l'année qui veut ça, ça sera un peu pareil au Hellfest. Et par contre, je n'ai pas trouvé le village metal terrible, franchement ça n'avait rien d'un metal market, ça ne ressemble même pas à Camden Town. Au niveau bar et restauration c'était bien, mais il m'a manqué le côté immersif qui fait le succés du Hellfest. Le côté trois scènes dans un champ donnait un petit air 80's. Dans l'ensemble, je me suis régalée.

en savoir plus sur…

partager

1 Commentaire

04 juil. 2016 à 16:21:29
Yann HELARY

PHENOMELALES ! très beau regard et interviews sympas


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager