partager

MASS HYSTERIA + THE GOATIES + WINFIELD + BILLY HORNETT @ St-Sauveur-Lendelin (Les Saint Sauveur du Rock)

par Jean-Baptiste Quentin
0 commentaire
Oct
22
2016

Depuis 2009, l'association Saint Sauveur du Rock tient à bout de bras un festival de rock'n'roll dans un coin reculé du département de La Manche. L'équipe du 2SDR, avait concocté une affiche éclectique pour ce 8e rendez-vous. Voici ce que j'ai vu au milieu de 1200 spectateurs !



BILLY HORNETT


C'est aux Toulousains de BILLY HORNETT (ex-LA ROTULE 50'S) et à leur rock'n'roll old school de débuté le festival 2SDR#8. Lourde tache... Le premier rang est déjà squatté par les irréductibles fans de MASS HYSTERIA (enfants et parents...) de l'Armée des Ombres, le tout récent fan club officel du groupe. Le trio formé de Polo, Tchak et de son nouveau batteur Raphaël s'est surpassé pour faire bouger le public avec sa rock'n'roll attitude et ses morceaux vifs comme un coup de trique : "Smile'n'Dance", "What I Want", "When The Sun Goes Down" ou le très bon "Car Wash". Aïoli !



WINFIELD


Les quatre badass de WINFIELD ont prouver à ceux qui ne les avaient jamais vus sur scène (ils étaient nombreux au 2SDR) qu’ils étaient bien les enfants terribles du hard normand. Fabien (chant et guitare), Pablo (batterie), Matthieu (guitare) et Bertrand (basse), ont distillé un hard rock musclé de la trempe d'AIRBOURNE (leur reprise de "Runnin' Wild" est plutôt convaincante) ou NASHVILLE PUSSY. Les "Stay On Your Knees", "The Great Monstercock Trucker", "Bastard" ont été balancés à 100 km/h. Frôlant même le hors piste... WINFIELD, sans fout et fonce. Le groupe va clore son set avec le virulent "Blonde Sauvage Queen". Fidèle à son excellente réputation live, le combo ne s’est pas ménagé pour le plus grand plaisir des spectateurs ! N'en déplaise à ceux qui ne voulaient que voir les MASS.



​MASS HYSTERIA


Pour les die hard fans, la date des 2SDR#8 était une étape de plus dans la longue tournée des MASS HYSTERIA (70e concerts... en 1 an). Certains les voyaient pour la 30e fois ! La 4e seulement pour moi. MASS HYSTERIA est monté en piste avec la ferme intention de faire partager sa positive attitude. Mouss et ses comparses vont faire le show. Pour se faire, ils ont lâché trois bombes d’entrée : "Chien d'la Casse", "Vae Soli" et "Une Somme de Détails"... Les premiers rangs ont souffert. Quelques jeunes-filles trop aventureuses et des enfants ont été protégés par les adultes plus costauds alors que d’autres ont quitté le mosh-pit en sueur. Quelle attaque !



Fred Duquesne - MASS HYSTERIA


Comme MASS va jouer presque deux heures, la set-list a couvert la carrière du groupe. Même s'il a quand même joué huit titres, pas moins, du très réussi dernier album « Matière Noire ». Mention spéciale à "Vector Equilibrium" et à "Notre Complot" (que je n'avais pas encore entendu en live). Bien qu'ayant des problèmes de son récurents, Fred Duquesne a assuré. Avec Yann, le courant passe et les deux complices tissent une toile de son brutale. Mouss est content, il sourit, blague... Raph et Atom sont réglés comme une horloge suisse. Sans sourciller, MASS HYSTERIA a envoyé du lourd et enquillé les titres metal, déclenchant même quelques circle-pits. Les fans sont habitués, les nouveaux sont un peu surpris, mais ont foncé avec coeur !



Atom & Yann - MASS HYSTERIA


Le rappel comme toujours est le temps fort d'un concert de MASS HYSTERIA. Celui-là ne dérogera pas à la règle. Le groupe va enchaîner trois tubes du premeir album "Donnez-vous la Peine", "Knowledge is Power" avant d'inviter les filles à monter sur scène. Elle ne se font pas prier et se déhanchent sur le dantesque "Respect to the Dance Floor". Les deux boulets "Plus que du Metal" et "Furia" concluant ce concert de haute tenue.
Sur les genoux, le public a la banane. Sa dose d’énergie prise, il est aller boire un verre (moi aussi du coup). Mais à peine a-t-il pris le temps de souffler que les Caennais de THE GOATIES montent sur scène.



MASS HYSTERIA


THE GOATIES, le groupe punk caennais qui monte, qui monte a eu la lourde charge de jouer après les furieux MASS HYSTERIA... Il commence devant un public clairsemé. La majorité est sorti pour une pause, boire ou se restaurer. Après les deux heures d'un set très physique, c'était tout naturel. Néanmoins, le trio porté par trois enfants de la balle (à 20 ans à peine mais avec un pacours artistique long comme le bras...), pas effrayé du tout, attaque son set, bille en tête, avec "Joues moi du Violon" un classique coloré par la trompette de Joseph. Avec, à ses côtés, Martin à la batterie et Felix à la guitare, ils forment un trio de bêtes de scène qui va mettre les points sur les i avec des brûlots : "Pô Evident", "Fuck Off", "Dans le Métro", "Cold Sweat" et "Va Niquer ta Mère", dans le désordre. Ses textes, souvent en français, sont drôles avec un sens parfois caché dans les paroles. Comme des pépites de chocolat dans un cookie ! Un bon concert dans des conditions pas simple : heure tardive et public un peu cuit. Bravo aux Caennais présents de les avoir soutenus.


Galerie photos complète dans le portfolio.


en savoir plus sur…

partager

0 Commentaire


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager